Faute de preuves (titre provisoire)

Spectacle en cours de création

Un projet lancé par Caroline Poiré, avocate pénaliste au barreau de Bruxelles

Ecrit et mis en scène par Luca Franceschi

Collaboration artistique : Carole Ventura

 

Partenaires: Commune de St Gilles, Amnesty International, SOS Viol

Le projet

No women's land spectacle sur les migrants Bruxelles

Après avoir assisté à la pièce de théâtre «No Women's Land» sur le féminicide, l'avocate pénaliste, Caroline Poiré, spécialisée dans la défense des victimes de violences sexuelles, conjugales, intra-familiales et de harcèlement, nous a sollicité pour la création d’une pièce de théâtre destinée à interroger la place de la victime de violences sexuelles dans le système pénal actuel.

 

Le projet prévoit des rencontres entre artistes, experts, victimes et publics afin de nourrir la création d’une pièce de théâtre documentaire qui verra le jour en 2023.

La problématique

Les délits sexuels font, encore, trop souvent, l’objet de classement sans suite. Peu de dossiers aboutissent à des condamnations effectives, malgré une plus grande prise de conscience et des changements positifs sur le terrain.

Les stéréotypes sexistes sur le viol, notamment ceux qui font porter la responsabilité aux victimes pour leur agression, sont encore trop présents.

Dans les commissariats de police, dans les prétoires, les victimes tentent de faire entendre leur parole. La réponse policière et judiciaire n’est malheureusement pas toujours adéquate.

Face aux défaillances de l’institution judiciaire, les victimes font de plus en plus usage de l’interpellation publique en utilisant les réseaux sociaux.

Si certains s’inquiètent que la justice soit remplacée par le « tribunal médiatique », la quantité et la diversité des témoignages sur les réseaux sociaux ont toutefois permis d’indiquer que le problème n’était pas causé par des individus isolés mais qu’il constituait un fait social collectif survenant dans l’espace public, au travail, dans le cadre familial mais aussi à l’école.


Un projet porté par l'avocate Caroline Poiré

No women's land spectacle sur les migrants Bruxelles

Avocate pénaliste depuis 19 ans au Barreau de Bruxelles, Caroline Poiré est quotidiennement consultée par des victimes, désespérées par le manque d’informations fournies par la justice, par la longueur des procédures et par l’incompréhension des décisions pouvant être prises par les autorités judiciaires.

 

Selon l’avocate, il est interpellant de constater qu’il a fallu attendre les événements des « Bars d’Ixelles » pour communiquer sur l’existence des centres de prise en charge des violences sexuelles (CPVS) et des possibilités offertes aux victimes pour déposer plainte. 

 

Partenaire principale, elle est à l’initiative du projet qu’elle accompagnera de bout en bout en mettant l’équipe artistique au contact des professionnels et des victimes, en leur fournissant la documentation nécessaire au projet, en participant au processus de création pour en garantir l'adéquation avec les objectifs attendus.

Les rencontres

No women's land spectacle sur les migrants Bruxelles

Les rencontres se dérouleront en 2 étapes.

1. Rencontres experts, victimes et artistes:

Afin de nourrir le travail d’écriture et de mise en scène, les artistes Carole Ventura et Luca Franceschi rencontreront dans un premier temps différents acteurs de « terrain » ainsi que des victimes et leur entourage. Ils assisteront également à différents procès au Tribunal Correctionnel de Bruxelles/Cour d’appel de Bruxelles. 

Ces rencontres permettront aux artistes d’avoir une vision globale du traitement des violences sexuelles à tous les niveaux (associatif, policier, judiciaire, psychologique.) Elles seront essentielles pour permettre à l'auteur metteur en scène Luca Franceschi d’entamer un travail d’écriture et de réflexion artistique sur le sujet. 

 

2. Débat avec les experts et les associations en lien avec les victimes.

Seront présent.es: Caroline Poiré, Dominique Deshayes et Maryse Hendrix pour Amnesty International, SOS Viol.

Ouvert aux publics variés

15 Octobre 2022 à 14h

ULB - Bruxelles


Les objectifs

No women's land spectacle sur les migrants Bruxelles

- Sensibiliser les publics sur l’ampleur (méconnue par le plus grand nombre) du phénomène des violences sexuelles;

- Œuvrer à une prise de conscience de l'extrême traumatisme vécu par les victimes quelque soit la violence sexuelle subie;

- Dénoncer les défaillances des procédures judiciaires en tant que seconde victimisation vécue par les victimes; 

- Nourrir l'écriture théâtrale des rencontres avec les experts, victimes, publics, associations.

- Préparer un outil pédagogique accessible à tous et plus particulièrement aux jeunes;

- Informer des démarches à accomplir lorsqu’on est victime ou témoin d'une violence sexuelle.

Le théâtre documentaire

No women's land spectacle sur les migrants Bruxelles

Forts de son expérience née de sa dernière création « No Women's Land » sur le féminicide et des rencontres avec les publics et les associations féministes qui ont accompagné le spectacle, mais aussi des mises en scènes réalisées à l’étranger sur des thématiques engagées, Théâtre CreaNova a la conviction que le théâtre est un vecteur d’information et de sensibilisation important.

 

La création d’un spectacle, basé sur des rencontres avec les publics (experts et victimes), qui interrogera la place de la victime d’agression sexuelle dans le système pénal belge s’inscrit ainsi parfaitement dans la logique du parcours et des compétences artistiques de la compagnie.




Nos partenaires