Classement Sans Suite

Label I.M.P.A.C.T 2024

Spectacle reconnu d'intérêt public par la Communauté Francophone de Belgique

Ecrit et mis en scène par Luca Franceschi 

D'après une initiative de Carole Ventura

Avec la collaboration de Caroline Poiré, avocate pénaliste au Barreau de Bruxelles

Interprété par : Luca Franceschi, Julie Marichal, Caroline Poiré, Carole Ventura, Fabio Zenoni

Avec le soutien de la Fédération Wallonie Bruxelles, COCOF, Loterie nationale, Equal Brussels et Alter Egales

En partenariat avec Amnesty International, Defendere, Fem&Law, Sos Viol.

Agenda

Du 29 juin au 21 juillet- 18h30- Théâtre la Luna- Festival Avignon Off (Fr)

Du 8 au 10 octobre- Maison du Peuple Saint Gilles (Be)

21 novembre 2024- Centre culturel Mouscron (Be)

28 novembre 2024 - Salle Jules Bastin Waterloo (Be)

 

Teaser du spectacle


La problématique

No women's land spectacle sur les migrants Bruxelles

Les délits sexuels font, encore, trop souvent, l’objet de classements sans suite. 

Peu de dossiers aboutissent à des condamnations effectives, malgré une plus grande prise de conscience et des changements positifs sur le terrain.

 

Les stéréotypes sexistes sur le viol, notamment ceux qui font porter la responsabilité aux victimes pour leur agression, sont encore trop présents.

 

Dans les commissariats de police, dans les prétoires, les victimes tentent de faire entendre leur parole. La réponse policière et judiciaire n’est malheureusement pas toujours adéquate.

 

Face aux défaillances de l’institution judiciaire, les victimes font de plus en plus usage de l’interpellation publique en utilisant les réseaux sociaux.

Si certains s’inquiètent que la justice soit remplacée par le « tribunal médiatique », la quantité et la diversité des témoignages sur les réseaux sociaux ont toutefois permis d’indiquer que le problème n’était pas causé par des individus isolés mais qu’il constituait un fait social collectif survenant dans l’espace public, au travail, dans le cadre familial mais aussi à l’école.

Synopsis

«Classement sans suite» est une histoire, qui se veut, universelle. C’est l’histoire non pas d’une victime de violences sexuelles mais de toutes les victimes, quels que soient leur âge, leur genre, leur classe sociale, leur origine, leur lien avec l’agresseur, qui décident de porter plainte auprès des services de police et d’entamer une procédure judiciaire.

 

Sur scène, cinq comédien.ne.s dont chacun.e représente une symbolique de ce parcours judiciaire : la victime (Griselda), l’agresseur (Vincent), l’entourage de la victime (Sophie), les associations qui accompagnent les victimes (Agnès) et les institutions judiciaires et policières (Enzo).

Chaque comédien.ne incarne son rôle dans toutes ses déclinaisons possibles. Par exemple, Vincent jouera tous les agresseurs, à la fois jeune et plus âgé, d’origine étrangère ou non, proche ou éloigné de la victime, reconnaissant ou non sa responsabilité...

 

La pièce est donc le récit d’une histoire qui parle de toutes les histoires et qui nous renvoie à notre réalité; celle d’une société dont les stéréotypes doivent encore être déconstruits et qui doit absolument continuer à combattre la culture du viol; celle d’une justice, malgré une amélioration de la prise en charge des victimes de violences sexuelles, peu encline à la réparation et à la restauration des victimes.


Avec la collaboration de Caroline Poiré

No women's land spectacle sur les migrants Bruxelles

Avocate pénaliste depuis 20 ans au Barreau de Bruxelles, Caroline Poiré est quotidiennement consultée par des victimes, désespérées par la justice, par la longueur des procédures et par l’incompréhension des décisions pouvant être prises par les autorités judiciaires.

 

Selon l’avocate, il est interpellant de constater qu’il a fallu attendre les événements des « Bars d’Ixelles » pour communiquer sur l’existence des centres de prise en charge des violences sexuelles (CPVS) et des possibilités offertes aux victimes pour déposer plainte. 

 

Partenaire principale, elle a accompagné le spectacle de bout en bout depuis sa création en mettant l’équipe artistique au contact des professionnels et des victimes, en leur fournissant la documentation nécessaire au projet, en participant au processus de création pour en garantir l'adéquation avec les objectifs attendus.

 

Témoignage de Caroline Poiré (vidéo)

La presse parle du spectacle

- BX1: Une pièce qui retrace le parcours des victimes de violences sexuelles

No women's land spectacle sur les migrants Bruxelles

- FAIR : “Classement sans suite”, la pièce de théâtre qui dénonce la double peine des victimes de violences sexuelles

Lire l'article: ICI 

- DH: Reportage vidéo ICI

- DH: Classement sans suite” remplit les salles belges. 

Télécharger
DH.pdf
Document Adobe Acrobat 143.9 KB

- Axelle Magazine : Lever de rideau sur les Droits des Femmes 

Télécharger
axellemag.pdf
Document Adobe Acrobat 133.9 KB

La presse parle de Caroline Poiré


Nos objectifs

No women's land spectacle sur les migrants Bruxelles

- Sensibiliser les publics sur l’ampleur (méconnue par le plus grand nombre) du phénomène des violences sexuelles;

- Œuvrer à une prise de conscience de l'extrême traumatisme vécu par les victimes quelque soit la violence sexuelle subie;

- Dénoncer les défaillances des procédures judiciaires en tant que seconde victimisation vécue par les victimes; 

- Nourrir l'écriture théâtrale des rencontres avec les experts, victimes, publics, associations.

- Préparer un outil pédagogique accessible à tous et plus particulièrement aux jeunes;

- Informer des démarches à accomplir lorsqu’on est victime ou témoin d'une violence sexuelle.

 

Les publics atteints depuis la création

- Scolaires 14-18 ans,

- Etudiants en droit, en criminologie,

- Personnel psycho-médical,

- Représentants du monde judiciaire (notamment Barreau de Bruxelles),

- Corps policier,

- Associations féministes,

- Public malentendant ( Représentation traduite en langue des signes),

- Publics adultes sensibilisés à la thématique,

- Prévenus et détenus.

La mise en scène

No women's land spectacle sur les migrants Bruxelles

Le texte Classement Sans Suite est basé sur les témoignages recueillis parmi les « acteur.rice.s du terrain » concerné.e.s par la problématique. La parole entendue est donc celle des victimes, des agresseurs, de leur entourage, des associations, des policier.e.s, des avocat.e.s et juges rencontré.e.s dans la phase préparatoire du spectacle.

 

La mise en scène transmet dans la plus grande sobriété, les situations évoquées par les témoins interviewé.e.s. Les personnages et les actions se déroulent sous nos yeux dans un rythme soutenu qui accélère petit à petit jusqu’à devenir effréné, dans l’idée de plonger les publics dans la seconde épreuve cauchemardesque que les survivantes subissent en entamant un parcours judiciaire.

 

La mise en scène rappelle continuellement que les personnages de la pièce sont une représentation symbolique d’une réalité complexe, ce qui permet aux spectateurs de mieux en comprendre les enjeux.

 

Le parti pris d’une mise en scène brechtienne nous propose un jeu où les interprètes se positionnent sur la légitimité des paroles et des actes de leurs personnages, et nous accompagnent dans une réflexion profonde sur la thématique.

 

Le spectacle est une petite forme, conçue avec des exigences techniques minimes pour être joué en salle équipée ou non, et toucher ainsi un maximum de publics.


Les rencontres

No women's land spectacle sur les migrants Bruxelles

La création a été précédé par 2 phases de rencontres.

1. Rencontres experts, victimes et artistes:

Afin de nourrir le travail d’écriture et de mise en scène, les artistes Carole Ventura et Luca Franceschi ont rencontré dans un premier temps différents acteurs de « terrain » ainsi que des victimes et leur entourage. Ils ont assisté également à différents procès au Tribunal Correctionnel de Bruxelles/Cour d’appel de Bruxelles. 

Ces rencontres ont permis aux artistes d’avoir une vision globale du traitement des violences sexuelles à tous les niveaux (associatif, policier, judiciaire, psychologique.) Elles ont été essentielles pour permettre à l'auteur metteur en scène Luca Franceschi d’entamer un travail d’écriture et de réflexion artistique sur le sujet. 

 

2. Débat avec les experts et les associations en lien avec les victimes.

Conférence organisée avec Caroline Poiré et ULB Santé.
Intervenant.e.s : Amnesty International, SOS Viol, Les Sous-entendu.e.s asbl, Centre d’appui Bruxellois, des Avocat.e.s.

 

Quelques images...


Ressources

Loi du 21 mars 2022 modifiant le Code pénal en ce qui concerne le droit pénal sexuel: 
https://www.ejustice.just.fgov.be/eli/loi/2022/03/21/2022031330/justel
SOS Viol – un lieu où en parler
https://www.sosviol.be/
Centre de prise en charge des victimes de violences sexuelles (CPVS)
https://www.violencessexuelles.be/centres-prise-charge-violences-sexuelles
SOS Enfants – Centre de confiance pour enfants maltraités
https://www.belgium.be/fr/justice/victime/aide_aux_victimes/equipes_sos_enfants
Outil DPO – Détection, prise en charge et orientation des victimes
https://www.planningfamilial.net/fileadmin/Outil_DPO-_v2022-FR.pdf

Information et aide aux victimes d’infractions

 

https://victimes.cfwb.be/

Films

- La domination masculine (Patrick Jean)

Documentaire, France, 2019

- Une histoire banale ( Audrey Estrougo)

Film, France, 2014

- Je verrai toujours vos visages (Jeanne Herry)

Film, France, 2023

Publications

- Classées sans suite, Violaine DE FILIPPIS

- Le livre noir des violences sexuelles, Muriel SALMONA

- Faute de preuves, Marine TURCHI

- Histoire du consentement féminin, Maëlle BERNARD

- Le consentement, Vanessa SPRINGORA

- La famiglia grande, Camille KOUCHNER

- Le viol, au-delà des idées reçues, Danièle ZUCKER

- Ma sombre Vanessa, Kate Elizabeth RUSSEL

- Les choses humaines, Karine TUIL

- Ne le dis pas à maman, Toni MAGUIRE

- La consolation, Flavie FLAMENT

- Pardon, Eve ENSLER

 

 

Podcasts

- Les désenchantées – 8 épisodes

- C’est compliqué – Je crois que c’était un viol mais je ne peux pas me voir en victime – Saison 3 – Épisode 32


Dossier du spectacle

Sur demande en nous contactant par email :

adm@theatrecreanova.be

Fiche technique du spectacle

Dates passées

Festival Rêve Général Liège (Be)- 09/04/2024

Université Libre de Bruxelles (Be)- 07/04/2024

Salle des fêtes communale de Jette (Be)- 27/03/2024

Prison de Haren (Be)- 25/03/2024

Festival "Guerrières !" Mons (Be)- 21/03/2024

Université de Mons (Be)- 18/03/2024

GC de Kroon Berchem-Sainte-Agathe (Be)- 10/03/2024

Maison du Peuple- Saint-Gilles - 07/02/2024

Université Libre de Bruxelles (Be)- 04/02/2024

Université Libre de Bruxelles (Be)- 03/12/2023

Maison du Peuple Saint Gilles (Be)- 23-24-25/11/2023

Salle Ten Wijngaert Forest (Be)-14/11/2023

Université Libre de Bruxelles (Be)- 12/11/2023

Théâtre CreaNova (Be)- 7-8-9/11/2023

Salle Gothique (Be)- 04/09/2023

Théâtre CreaNova (Be)- 27 et 28/05/2023

Théâtre CreaNova (Be)- 29/04/2023

Salle Cadol Koekelberg (Be)- 28/04/2023

Université Libre de Bruxelles (Be)- 22/04/2023




Nos partenaires